La bimestrielle n°2

La bimestrielle n°2

Matisse à Beaubourg

 

Le Centre Pompidou rendra hommage au célèbre Henri Matisse avec l'exposition « Matisse, comme un roman », qui aura lieu du 21 octobre 2020 au 22 février 2021. Retraçant toute la vie de l'artiste, cette balade, divisée en neuf chapitres, présente au grand public des œuvres qui n'avaient pas été vues en France depuis 1970, lors de la rétrospective consacrée à Matisse au Grand Palais.

Véritable figure du fauvisme, Matisse a marqué le XX ème siècle. Simplification et stylisation sont les maîtres-mots de son travail, qui nous amène à une véritable réflexion sur la ligne et l'équilibre. Né le 31 décembre 1869 en Hauts-de-France, d'un père ouvrier et d'une mère aquarelliste amateur, il oriente tout d'abord sa carrière vers le droit, pour finalement se consacrer pleinement à la peinture. Matisse a expérimenté de nombreux mouvements artistiques. S'essayant à l'expressionnisme ou encore au pointillisme, il va plus tard orienter son travail vers le cubisme. Tout au long de sa carrière, il expérimente la couleur et revisite les courbes. Son travail, plein de justesse, s'articule autour d'un désir d'organisation des tons dans l'espace. Il s'affirme à travers la simplification des lignes et de la gamme chromatique. Comme il disait « Je ne peins pas les choses, je ne peins que le rapport entre les choses ».

   

Exposition personnelle « Troisième Escale » de Homek

                                                

A l'occasion de l'inauguration de son nouvel espace d'exposition dédié au "solo-show" situé au 7 rue Saint Denis, Outsiders Galerie mettra à l'honneur l'artiste normand Homek avec une exposition personnelle, sa dernière «Escale» qui débutera le 15 octobre et prendra fin le 31 octobre. En effet, après avoir occupé les murs de la galerie de Lyon puis celle d'Enghin les bains, c'est à Rouen que l'artiste présentera l'épilogue de cette exposition itinérante.

C'est au début des années 2000 qu'Homek, de son vrai nom Renaud Reine, suivant alors une formation de sculpteur s'adonne à l'aérosol. Rapidement, il parcourt la France et les pays voisins afin d'y laisser son empreinte grâce à ses graffitis colorés. Il prend rapidement goût au voyage et se lance dans des projets humanitaires notamment à Marrakech avec l'association «Al Karam» où il se sert de son art pour promouvoir la culture auprès des jeunes.

Avant adepte du «pop-cartoon», c'est désormais vers un style plus graphique et contemporain qu'évolue l'artiste. Dans ses toiles, que l'on peut qualifier d'oeuvres de graffiti abstrait, il revisite les lettres et les étire jusqu'à créer un ensemble harmonieux et élégant. Les couleurs puissantes qu'il utilise évoquent ses influences issues de ses nombreux voyages.

   

Vente aux enchères Banksy 21 octobre

    

Cela sonnerait presque comme le nouveau rendez-vous automnal. Après la Fille au ballon en 2018 et Devolved parliment en 2019, la maison de vente Sotheby's revient cette année encore avec un chef d'oeuvre de Banksy : Show Me the Money qui sera présenté le 21 octobre. Cette œuvre fait partie des « Crude Oils: A Gallery of Re-mixed Masterpieces, Vandalism and Vermin » où le britannique revisite des tableaux célèbres afin de dénoncer les problèmes de la société actuelle. Dans cette œuvre, l'artiste reprend le célèbre tableau de Monet, le Bassin aux nymphéas, harmonie verte (1899). On y voit des cadis et cône de signalisation sous le célèbre pont japonais du bassin de Giverny. En ajoutant ces objets au décor, Banksy réuni deux univers qui s'opposent : nature et urbanité. On remarque ainsi la « disharmonie des agencements urbains qui désacralisent le regard humain » (source : denfar.wordpress.com). Il dénonce également le mépris de la société de consommation et son impact dévastateur sur l'environnement. Avec cette œuvre, Banksy nous amène encore une fois à une véritable réflexion, avec une pointe de provocation, en reprenant une œuvre de Monet que beaucoup pourrait qualifier « d'intouchable ».

Après l'autodestruction de la Fille au ballon en 2018 et la vente record de Devolved Parliment en 2019, adjugée à 11,1 millions d'euros, on se demande ce que nous réservera cette nouvelle vente !

  

  

LE MUR de Mathieu Questel

    

L'artiste rouennais Mathieu Questel a été choisi pour recouvrir LE MUR. Situé rue Alsace-Lorraine, cet espace d'expression artistique est une initiative d'Outsiders Galerie. Inspiré de l'opération Le M.U.R. (Modulable. Urbain. Récréatif. ) qui a vu le jour à Oberkampf à Paris, cet espace est un véritable lieu de rencontre entre les artistes et les citoyens. L'univers de Mathieu Questel, largement inspiré par la street culture américaine est à découvrir jusqu'au 10 octobre. Baignant dans l'art depuis petit, il souhaite aujourd'hui retranscrire dans son art, les influences de sa jeunesse, marquée par l'américanisation de la société des années 80/90.

   

  

Les sources photos : www.cineclubdecaen.com, www.theartstory.org


Post comments